C’est décidé, vous allez prendre vos premiers cours de surf cet été ! Quel que soit le sport que vous pratiquez (si vous en pratiquez un) au cours de l’année, je vous recommande de préparer un minimum votre petit corps qui vous remerciera le moment venu…

Personnellement, je suis justement en pleine période de “préparation au surf d’été”.
Même si je surfe aussi l’hiver, en Méditerranée, on ne surfe pas tous les jours. Ayant déjà fait l’expérience de “l’abus de surf”, soit des vacances desquelles je rentre en vrac, toute cassée parce que pas suffisamment préparée à une pratique intensive, je tente désormais d’arriver à l’océan dans de meilleures dispositions.

Bien sûr, je devrais commencer en janvier mais comme la rigueur n’est pas ma plus grande qualité (je sais c’est mal), en général, je m’y mets plutôt en mai en me disant que mai, c’est mieux que juin :/

1.C’est parti pour un petit rééquilibrage alimentaire

Comme je ne suis ni nutritionniste ni naturopathe, je ne vais pas me lancer dans le conseil alimentaire. Néanmoins, il existe tout un tas de programmes que vous pouvez trouver sur le web. Personnellement, j’aime bien celui de Lucile Woodward, qui a le mérite de donner un cadre et que je trouve cohérent.

2. Augmentez considérablement les doses de Pilates et/ou Yoga

Le Pilates, je vous en reparlerai une autre fois, c’est ma drogue. Si vous en fait déjà, vous me comprenez, si vous n’en faites pas, il vous absolument vous y mettre. Avec le Pilates, j’ai résolu TOUS mes problèmes de dos. Ce truc devrait être remboursé par la sécu. En pratiquant, vous musclez tous les muscles qui permettent à votre squelette de tenir debout, vous devenez plus belle et plus intelligente (parce qu’en Pilates, on a le droit de réfléchir ;).
Du coup je suis devenue une prescriptrice déchaînée.

Donc en mai, j’augmente mes doses de Pilates et je m’offre quelques séances en cours individuel. C’est pas donné (car il faut privilégier un “vrai” cours de Pilates avec un enseignant formé sérieusement à cette pratique) mais je considère que c’est un investissement pour ma santé.

Personnellement, je ne fais pas de Yoga, mais à défaut de Pilates, le Yoga fait parfaitement l’affaire. Le mieux, c’est les 2 mais comme mes journées ne font que 24h, j’ai dû faire un choix.

3. Commencez une cure de sport à la maison

Être régulière sur le sport à la maison, pour moi c’est le plus difficile. Chez moi, j’ai toujours mille (autres) trucs à faire. Mais je dois avouer que quand je réussis à tenir le rythme de 40 minutes pas jour, c’est vraiment top ! Vous n’avez pas 40 minutes ? C’est pas grave, faites-en 15, c’est déjà ça.

Donc à la maison, je répète peu ou prou mes exercices de Pilates et y ajoutant un peu plus de fessiers et un peu plus d’étirement parce que je suis super raide du dos. Idéalement, je devrais faire un peu de rameur, mais je trouve rarement le temps.

4. Ne faites pas comme moi et allez à la piscine !

Nager, c’est LA base en surf. Il faut être à l’aise avec le milieu aquatique. À la piscine (ou à la mer), vous pouvez travailler le cardio, les muscles du dos et des bras (et en surf, ça sert vraiment) et aussi l’apnée (en surf, ça sert aussi).

En créant votre propre programme sur une base qui ressemble un peu à celle-ci (je ne suis pas coach sportif), vous n’éviterez peut-être pas les courbatures mais certainement pas mal de bobos.
Et surtout vous profiterez mieux de votre semaine de stage !

Pour les cours de Pilates, je vous vous recommander ces 3 là :

Si de votre côté, vous avez des conseils à partager, je suis preneuse !

Encore un peu de lecture ?

Pin It on Pinterest

Share This

Partager ?

C'est par ici !